Origine de la Bernerie

La Bernerie était un ancien petit village de pêcheurs, faisant partie, comme La Sennetière, La Rogère, La Villardière, La Rinais… de la Commune voisine des Moutiers.

Pêcheries

Pêcheries

Aujourd’hui, avec plus de 2 600 habitants permanents sur un territoire de 608 ha, cette commune du canton de Pornic (anciennement de celui de Bourgneuf-en-Retz) en Loire-Atlantique, agréablement située  sur la côte de Jade qui doit son nom à la couleur de l’eau de la baie, fait partie de la Communauté de Communes de Pornic.

Ancienne fraction des Moutiers, promue commune en 1863 et nommée «en Retz» en 1949, elle est devenue assez tôt une station balnéaire familiale bénéficiant depuis 1870 d’une liaison ferroviaire avec Nantes. Après l’engouement des bains de mer, elle est restée un site de vacances tranquille, avec environ 2 000 résidences secondaires pour 1 000 résidences principales. Un plan d’eau meraménagé permet la baignade indépendamment des marées et l’apprentissage de la voile en toute sécurité.

La population communale était de 1 000 hab. à la création de la commune, 1 700 au milieu du 20e siècle, et continue de croître.

Une chatte de la Bernerie

Chatte de la Bernerie

Son blason, créé en 1929, et une rue portent le témoignage de l’époque de la construction des « chattes », bateaux équipés de trois mâts dont la particularité était de pouvoir installer le gouvernail à l’avant ou à l’arrière. Ces bateaux firent la fortune de La Bernerie en Retz. Ils assuraient le transport de denrées et de matériaux divers. Ils naviguaient l’été, jusqu’à Lorient et Belle-île, et au sud jusqu’à Libourne.

Blason de la Bernerie

"le courage des Bretons,
la loyauté des Pictons"